Ariel Kynodontas

Fighting The Crab

logo instagram logo rss logo rss
haut de page
canine le 7 août 2019

Culpabilité et conséquences.

HOW TO DEAL WITH CONSTANT CULPABILITY.

Comment j’ai tenté de continuer à élever ma fille le plus ‘normalement’ possible, tout en gérant la maladie, ses méfaits et mes propres peurs.
Je suis parfois rongée par ma négativité, alors comment la protéger au maximum de probables angoisses. Comment la rassurer et parler de choses que l’on fera ‘quand elle sera grande’ en y croyant qu’à demi-mot, comment arrêter de me dire que je ne la verrai peut-être pas grandir. Comment ne pas la contaminer par mes peurs et par mes mauvaises pensées.
Comment retrouver ma positivité à toute épreuve.
Comment y croire à nouveau.
A.R.G.A.R.A.N.T.E.Z

 

 

La culpabilité est le lot de mon rôle de maman. Encore plus depuis le cancer, évidemment, pour profiter de chaque minute à fond avec elle, pour faire le plus de trucs possibles ensemble, pour lui créer de merveilleux souvenir, pour que jamais elle ne m’oublie. Si.
Chaque séparation est un déchirement pollué de regrets.
Comment profiter de chaque instant en sa présence en nous recréant à chacune une place dans notre relation et dans ma nouvelle vie.

 

Je n’ai jamais dramatisé ma maladie, je ne lui jamais parlé du pire, je ne lui ai jamais lu le genre de livre : ‘Maman a une maladie grave’ (situé juste à côté des livres sur la mort à la médiathèque, drame&joyeusetés). J’ai toujours voulu lui épargner de flipper, car je suis encore là, bien en vie. Je sais qu’il est préférable d’être honnête avec les enfants mais, jusqu’où ?
Je ne sais pas quelle méthode est la meilleure à adopter.
Comment être indulgente avec elle, tout en gardant un rôle de maman forte, alors que moi-même je doute.
SI SEULEMENT IL EXISTAIT UN MODE D’EMPLOI.
Je fais des erreurs chaque jour. Je le(s) reconnais. J’apprends.la.vie.

Et je tente de capter l’incapturable afin de garder en mémoire, la texture des mains, l’odeur du front, le son du rire aux éclats, le bleu des yeux.

 

Et

Je vide juste mon sac ici, pour -relativiser-.
Je fais juste le ménage dans ma tête en laissant des petits cailloux ici, pour ne pas -oublier-.

 

les commentaires les plus récents sont en bas de page

2 commentaires

  • Noyale Le Moullac says:

    Du haut de mon expérience , je peux te dire qu’il n’y a pas de mère parfaite , on fait juste de notre mieux …

  • PepitaDixy says:

    Extraordinaire Ariel! J adore lire tes mots tu es tellement vraie et sans filtre. J aime tes doutes, tes peurs tes angoisses ce sont elles qui te font sentir vivantes aujourd’hui. Tu es une pépite !!!💪💪💪💪💖

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *