Ariel Kynodontas

Fighting The Crab

logo instagram logo rss logo rss
haut de page
canine le 22 mai 2018

De la difficulté d’être une jeune femme chauve.

Il est probable que j’assume un jour de sortir dans un endroit où je ne connais personne sans foulard, mon crâne à découvert. Aujourd’hui c’est beaucoup trop tôt. Je ne me suis pas faite peur en me voyant dans le miroir, c’est déjà un grand pas. Avant, je ne m’étais jamais posée la question de savoir quelle forme avait mon crâne, est-ce qu’il est joli, plat ou bosselé. Réponse : il est plutôt harmonieux avec deux cicatrices qui datent de l’époque où je courrais encore en chaussettes comme une dératée dans la maison de mes parents.

 

J’ai de sérieuses envies de meurtre quand on me sort que « les cheveux ça repousse », que « c’est 6 mauvais mois à passer ». Heu… bah vas-y toi, rase-toi la tête et reviens me voir après !

 

J’ai coupé mes cheveux progressivement pour que la transition soit moins brutale pour ma fille et moi. J’avais les cheveux plutôt longs, je suis passée par un carré court, puis par un carré court + frange (que je n’ai pas du tout assumé, j’avais l’impression de ressembler à un playmobil) et ensuite par une coupe à la garçonne. Ma fille s’en ai tapé le coquillard de tous ces changements. Par contre, lorsqu’il y a quatre jours, elle m’a vue le crâne nu dans le lit, elle m’a dit avec une moue apeurée : « mais maman, t’as plus de cheveux », j’ai donc répondu avec le sourire le plus forcé de la terre : « bah oui, je me suis coupée les cheveux, est-ce que tu aimes bien ? » et le drame fut évité… Le lendemain elle m’a demandé si j’avais toujours les cheveux courts et maintenant elle s’est complètement habituée, même plus que moi. Toutes ces longues phrases pour dire que les enfants ont une capacité exceptionnelle à s’adapter. Elle a 3 ans et demi, elle ne fait donc pas le lien entre la perte de cheveux et la maladie. Pour un adulte, le lien est aussi compliqué à mettre en place : je ne me sens pas malade mais toutes les deux semaines on m’injecte un produit tout rouge qui me rend très malade pour me soigner… C’est complètement wtf et tordu.

 

Je tiens à préciser que je me suis ennuyée à  mourir (je ne m’en lasse pas, ahah) en  écrivant cet article. J’écris surtout pour plus tard, pour ne pas oublier, pour me souvenir de certains détails, pour que ma fille (si elle le souhaite) puisse lire tout ça un jour et pour que les personnes qui traversent la même chose que moi se sentent moins seules. J’écris pour me soulager.

les commentaires les plus récents sont en bas de page

3 commentaires

  • Maria Jose says:

    merci

  • ariel kynodontas says:

    Merci à toi Maria José !

  • Christiane says:

    Merci d’écrire ce que moi je n’ai pas le courage de faire! Peut-être m’y remettrai-je un jour, mais pour le moment, ni l’envie ni la force…
    Encore une injection de produit rouge, après je passe au Taxol! J’ai hâte de découvrir ce que tu as écris sur le sujet…
    Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *