Ariel Kynodontas

Fighting The Crab

logo instagram logo rss
haut de page
canine le 18 février 2020

#3

Mes rendez-vous avec la psy sont reportés à peu près toutes les semaines. Je n’ai pu la voir qu’une fois depuis que je sais que je suis enceinte. J’aurais pourtant besoin de parler à quelqu’un. Je ne sais pas vers qui me tourner. Je suis très stressée, pas très heureuse. Je suis énervée, j’en veux à la terre entière. Je ne sais pas comment apaiser ce sentiment de colère mangeur d’énergie.
J’ai pourtant ce que je souhaitais depuis longtemps ; je suis à nouveau enceinte de l’homme que j’aime.

Reconnait-on les personnes saines d’esprit en partie grâce à leur rapport aux réseaux sociaux… indice. Une .femme. ayant déjà supprimé plusieurs fois son compte facebook ou instagram dans l’espoir vain de se recréer une nouvelle vie n’est pas seulement pitoyable, elle est seule. Et folle ? Cela se voit au nombre d’ami.e.s et de followers, au nombre de posts aussi.

Les odeurs de frigo mal nettoyé, de pets sournois d’enfants de maternelle et les haleines sur fond d’ail me donnent des nausées en fin de journée.
Mais, les symptômes désagréables de début de grossesse s’estompent petit à petit. Je peux à nouveau me goinfrer de burgers vg chauds.

En marge de ce sentiment de colère, le reste du temps, je ressens énormément de culpabilité, de honte, je n’arrive pas à .me. pardonner, entre autre.
J’ai craqué, d’être ‘lâchée’ ainsi dans la nature après une telle maladie, pour le coup, j’ai le sentiment d’avoir eu une simple grippe. Je suis enceinte de trois mois, mes traitements se sont terminés à la fin juin de l’année dernière et je ne peux même pas avoir la gynécologue qui m’a opéré et m’a suivie au téléphone.
Oui, elle est débordée. Je sais.
Et je ne suis plus malade après tout. C’est simplement très dur de revivre normalement, de faire comme s’il ne c’était rien passé la plupart du temps, de rigoler intérieurement quand des personnes .non au courant. se plaignent et se plaignent encore d’avoir mal ici et mal là, pour des petits bobos de rien du tout, de me rendre compte que les gens évitent soigneusement de me dire la raison d’un décès quand il s’agit d’un cancer, quand on me taquine à propos de mes cheveux. Et, quand on ne se réjouit pas de l’arrivée d’un bébé.

Je devrais me foutre et me détacher de ce que pensent les gens.

les commentaires les plus récents sont en bas de page

Un commentaire

  • Syssy says:

    Les gens qui n ont pas eu de cancer ne peuvent pas comprendre !!!
    Pense à toi et à ton bébé 👶
    Je te retrouve sur insta
    Bisous 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *