Ariel Kynodontas

Fighting The Crab

logo instagram logo rss logo rss
haut de page
canine le 18 juillet 2018

‘C’est le cancer qui se soigne le mieux.’

Photo : ‘Trainspotting’…

 

Long blabla agacé :
Alors, le cancer est presque bagatelle ? Après tout, de quoi est-ce que je me plains, c’est un peu comme une grippe ou une grosse chiasse ?!

Scoop numéro 1 : Non.

 

Ceux qui déblatèrent machinalement ces niaiseries n’ont jamais été grièvement malade, clairement. C’est presque malpolie de ressortir à quelqu’un qui vient d’apprendre qu’elle fait partie du club des cancéreux ou, qui est déjà malade depuis un moment, cette banalité difficilement tolérable et que l’on entend partout.
Bien sûr, tout dépend qui le dit et comment c’est dit, évidemment, ne nous emballons pas.
Enfin moi surtout… En plus, ça me donne des bouffées de chaleur quand je m’énerve ainsi !

 

Comme je ne suis pas encore complètement neuneu et qu’il me reste quelques neurones qui n’ont pas été pulvérisés par le puissant combo chimiothérapie + touslesautresmédocsdelaterrej’menfousdumomentqueçamesoulage, je me doute bien que si j’ai maintes fois entendu cette phrase que tout le monde répète sans réfléchir : « mais tu sais, c’est le cancer qui se soigne le mieux », c’est en partie parce que les gens ne savent pas quoi dire quand ils apprennent LA fucking nouvelle.
C’est plutôt sympa en fait, ils veulent juste me rassurer. Mais ça peut aussi légèrement énerver, genre, comme s’ils minimisaient la maladie, j’aimerais bien les y voir à ma place (non, c’est faux, mon âme est trop bonne).
J’ai pu me rendre compte, maintenant plus que jamais, à quel point on peut dire des trucs cons juste à cause du malaise que provoque cette annonce. La plupart du temps, personne ne sait si la réaction est appropriée.
Pourtant, pour détendre l’atmosphère et dédramatiser la situation, j’ai souvent annoncé que j’étais malade en rigolant (le truc qui décontenance encore plus ! ). Je ne vois vraiment pas pourquoi les gens ne savent pas comment réagir !

 

Scoop numéro 2 : il y a SEULEMENT 12 000 personnes qui meurent d’un cancer du sein chaque année en France hein, c’est tout, et pas uniquement pendant ‘octobre rose’.
Et vous non plus les mecs, vous n’êtes pas épargnés.
Alors oui, il y a plus grave, il y a toujours plus grave. Mais par respect pour les malades, ne donnez pas l’impression que je vous avez face à vous une personne ayant une vulgaire angine (ouais, toutes les maladies vont y passer, c’est pour éviter les répétitions, vous voyez) qu’on soigne en quelques jours. Même si ça vous démange.

les commentaires les plus récents sont en bas de page

3 commentaires

  • Hélène says:

    Oh purée j’aurais pu écrire la même chose !
    C’est comme quand j’ai lu que 3 cancers du sein sur 4 n’entraîne pas la mort… ouais bah je ne veux pas être là Putain de 4eme. C’est toujours une de trop !
    Bisous
    Vive la tourtel

  • Hélène says:

    La pas là, bondiou de saisie intuitive de sa mère

  • Christiane says:

    Oh! Que je suis d’accord avec toi! Ce n’est pas une banale grippe, punaise!
    D’abord, parce que, excuse-moi du terme, mais on en chie, et pas qu’un petit peu! Et on aura cette épée de Damoclès au-dessus de la tête pour le restant de notre vie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *