Ariel Kynodontas

Fighting The Crab

logo instagram logo rss logo rss
haut de page
canine le 4 février 2019

Sinon, ça va.

Photo : Me, myself and my pyjama.

La semaine passé s’est terminée plus en beauté qu’elle n’a commencée. Lundi et mardi, je sentais que tout le monde était un peu au bout du rouleau, en détresse extrême, un peu comme moi et mon cancer. Fatigué, marre de la grisaille, des virus qui traînent et qui font couler le nez. Mais samedi, on célébrait Imbolc, le nouvel an celte ! Symbole de renouveau, de soleil à nouveau dans vos cœurs et dans vos chaumières.
Et c’était également la chandeleur. J’espère que vous vous êtes bien goinfrés de crêpes et que vos ventres sont remplis de bonnes choses.

Bref, trêve de courbettes.
Parlons bien, parlons chimio.
Petit rappel de l’étape 4 avec le Xeloda.
Le deal c’est : 6 médicaments par jours pendant 2 semaines, avec une 1 semaine de pause et ce, sur 6 mois.
J’ai une prise de sang à faire à la fin de la semaine de pause pour savoir si mes polynucléaires neutrophiles et les plaquettes sont plutôt pas mal et dans ce cas, je peux reprendre mes gros cachetons tranquille Émile.
Elle était bonne il y a deux semaines, je les ai repris… Oui mais ce n’est pas si simple.
Je sentais que mon corps n’était pas près, qu’il n’était pas tout à fait apte à accueillir une nouvelle cure. Il lui aurait fallu quelques jours de plus pour être de nouveau d’attaque.
Conclusion : je me retrouve avec les mains et les pieds dans un état abominable. Je ne veux pas appeler mon oncologue car je sais qu’elle me dira d’arrêter… peut-être complètement. Et de passer directement à la radiothérapie. Je ne suis pas prête mentalement. Je veux aller au bout du traitement. Moi qui avais manqué de refuser la prise de ces médicaments, c’est quand même un comble…
Pour vous décrire la sensation, c’est comme si j’avais marché sur les pieds et sur les mains (le truc que je fais tous les jours, bien entendu) dans un champ d’orties, que j’avais coupé la circulation de mon sang en ayant mis des élastiques autour de mes chevilles et de mes poignets (-> fourmillements de la mort qui tue) et que j’avais pleins de petites araignées qui m’avaient piqués un peu partout sur les plantes de mes extrémités (-> démangeaisons, avec la chaleur, c’est mille fois pire). Autant vous dire que l’eau chaude et être blottie sous la couette relève presque du supplice. Le matin, j’ai comme des courbatures sous mes petons, comme si j’avais marché beaucoup-beaucoup, sauf que ce n’est évidemment pas le cas.
Vous commencez à me connaître un peu…

les commentaires les plus récents sont en bas de page

3 commentaires

  • Christiane says:

    Ma pauvre,
    Quel calvaire tu traverses! Ce foutu crabe, c’est quand même une sacre m…! Et que dire des traitements qui pour soigner rendent malade?
    Que te dire dans cette situation? Pas envie de te répéter les mêmes banalités que tu entends depuis des mois…
    (Pour moi, radiothérapie dès lundi prochain… Un peu nerveuse…)
    En pensée avec toi

  • Mahe says:

    Bonsoir Ariel,

    Les mains et les pieds, je ne vais rien t’apprendre, c’est les neuropathies, ça atteint les gaines des nerfs aux extrémités. Ça revient après les traitements, plus ou moins vite puisque nous sommes uniques et qu’il n’y a pas d’exactitude.
    Je me rappelle ça me faisait la même chose, surtout aux mains et je lâchais tout et tu imagines quand tu travailles la perle et les petits matériaux, la patience qu’îl faut avoir…j’ai souvent eu envie de m’arracher les cheveux mais je n’en avais plus 🙂
    Ça fait super longtemps que je veux t’écrire mais je n’allais moi même pas super bien et ça à tardé.
    Le neurontin calme les neuropathies, au moins demande qq chose pour t’apaiser parce que C’est chiant cette histoire. Mais patience, termine ton traitement et cela se calmera bien vite.
    Je t’envoie tout plein de pensées positives bien sûr, garde la prochaine balise en tête et nage la tête haute jusqu’à elle, tu le mérites.
    Je t’embrasse bien fort,
    Virginie

  • ariel kynodontas says:

    Coucou Christiane,
    Comment s’est passée la radiothérapie aujourd’hui ?
    J’espère que tout roule et que tout cela sera bientôt derrière toi.
    Des bises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *