Ariel Kynodontas

Fighting The Crab

logo instagram logo rss logo rss
haut de page
canine le 20 juin 2018

Super Raplapla !

Lundi, à J 7, passée l’euphorie du weekend, j’étais comme vidée. Il faut dire que j’ai un peu abusé en me couchant à minuit vendredi, samedi ET dimanche. Et j’ai zappé la sieste un jour aussi… Quelle fofolle je suis !

 

Le cancer révèle le ‘gène mémé’ qui est en moi. Ce gène est responsable des mises en pyjama à 16h comme à 18h, en rentrant du travail, des repas pas plus tard que 19h et des couchers à 20h. Il est bien entendu à son apogée en cas de grossesse, après l’accouchement (on peut faire ça en famille !), si apparait une maladie ou une crise de grosse flemme… Vous voyez.

Si vous aussi vous avez le ‘gène mémé’ et que vous n’assumez pas trop devant votre cher et tendre, l’astuce c’est d’avoir plusieurs -deux suffises- « tenues de maison » (dixit Chantal). La tenue de maison est un ensemble de vêtements dans lequel on peut dormir ET aussi trainer chez soi en tout confort mais que si un invité débarque à l’improviste, ça ne fait pas genre t’es en pyj’ alors que c’est encore l’heure du goûter.

L’avantage et tout le mystère de la tenue de maison réside dans le fait qu’elle ne ressemble pas vraiment à un pyjama alors que c’en est un !

Je me suis procurée cette combishort chez Undiz et elle fait parfaitement l’affaire pour l’été.

C’est juste chiant pour pisser, j’en reparlerai…

 

Je suis Super Raplapla, cette héroïne molle de la fesse, chauve, boutonneuse et cernée.

Je suis un gros chewing-gum tout rose qu’on a trop mâché et qui n’a plus trop de goût.

 

Je remarque de plus en plus la présence des bouffées de chaleur au fil des jours. Le premier mois, je ne ressentais pas vraiment les effets secondaires du Decapeptyl, ce salaud qui m’a chimiquement ménopausée.

Mais depuis la deuxième injection, mes jambes sont devenues plus lourdes (c’est la pire idée du monde les escaliers dans une maison, je les déteste) elles sont courbaturées et étant donné que je ne fais absolument pas mes 30 minutes d’exercice quotidien fortement conseillé par l’ensemble du corps médical, cela ne doit pas aider.

Et surtout-surtout, je passe du chaud au froid en une fraction de seconde, c’est mon super pouvoir de Super Raplapla. Je suis glacée, je grelotte et puis hop, comme par magie noire, c’est comme si je brulais de l’épiderme (oui, moi aussi je lisais Biba avant). Je suis en nage et ma peau est très très chaude et rouge tomate.

Je transpire du crâne mais aussi beaucoup de la moustache et d’entre les nichons. Je gagne encore des points sur l’échelle du glamour là, non ?!

 

Tous ces petits bobos ne sont rien comparés à la violence de certains effets secondaires de la chimio mais il suffit que le moral ne soit pas au top pour que ce collier de petits riens mis bout à bout face basculer du côté obscur.

Alors je me transforme en Super Râleuse, la meuf qui bougonne dans sa barbe telle une Tati Danielle des temps modernes parce que c’est trop fatiguant de râler à voix haute.

 

Photo : de haut en bas, Hubert et Blondie, en pyjama à 16h30… Les ravages du ‘gène mémé’ à 3 ans et demi.

les commentaires les plus récents sont en bas de page

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *