Ariel Kynodontas

Fighting The Crab

logo instagram logo rss logo rss
haut de page
canine le 3 juin 2018

Je hais les mouches.

Je hais les mouches et surtout quand elles copulent sur le haut de mon crâne.

 

Le manque d’informations me sidère. Je me sentais plutôt bien ces derniers jours. Je ne me sentais pas malade. Je n’étais pas en demande d’effets secondaires mais quand même… Je trouvais ça presque louche à quel point je me sentais bien. Mise à part un peu de fatigue, de petits problèmes gastriques (miammiamburp, vraiment) et quelques maux de tête parce que je suis une rebelle et que je zappe les siestes (« j’aurais le temps de dormir après ma troisième chimio ! »), ça baignait grave. D’ailleurs, j’ai fait ma première baignade de l’année hier, rien à voir, mais je peux quand même bien me la péter sur un truc. Seulement hier, un mal de tête m’a clouée au lit toute la matinée, jusqu’à ce que je craque et qu’on m’amène un Doliprane (sérieusement mon meilleur pote depuis le début des traitements, je voudrais qu’on me les livre par palettes, merci). Et cette nuit, ce fut le retour de la fièvre ! Youpi ! Et du mal de tête en prime ce matin, sinon c’est pas drôle. Comme je n’ai aucune information (il faudrait vraiment que les hôpitaux investissent dans des dépliants basiques qui résument les effets secondaires de chaque produit de chimio si les médecins ont la flemme ou pas le temps de prévenir leurs patients), j’ai fait ce que mon médecin traitant m’a interdit de faire : j’ai cherché sur Internet. Il est gentil mon médecin mais il bosse pas le dimanche. Je sais que pile poil en ce moment, mes globules sont au plus bas, donc les risques d’infection sont plus élevés. J’espère que je n’ai pas encore chopé un truc et que surtout ma chimio ne va pas être reportée. Si elle l’est, elle tombera deux jours avant mon anniversaire, le mardi 12 juin… Je vais être naze et je ne vais rien pouvoir avaler le jeudi à part des pâtes froides. Est-ce que je dois m’estimer heureuse parce que mon oncologue m’a dit qu’on « pouvait s’arranger pour qu’elle ne tombe pas le jour de mon anniversaire » ? Je bougonne en me disant que j’ai sûrement encore eu tort d’avoir voulu prévoir des choses ‘autant’ à l’avance. Du coup, je suis ronchon. Et fatiguée. Et mes yeux me piquent à cause des traitements. Et je perds mes cils et mes sourcils, la sensation est vraiment… bizarre et me dégoute. Et je n’arrête pas de me plaindre, je m’insupporte. Alors qu’il y a bien pire. POSITISMEPOSITIVISME. Je devrais me sentir chanceuse d’être soignée. Je vais donc m’arrêter là. Surtout que si ça se trouve, c’est rien ou peut-être même normal.

 

Et putain, foutez-moi la paix les mouches de merde. Quand elles viennent sur moi j’ai l’impression d’être en train de pourrir ou d’être morte.

 

 

Sur ce, bon dimanche.

 

les commentaires les plus récents sont en bas de page

3 commentaires

  • Mj says:

    Allez te laisse pas abattre!! Tu es drôle, tu es intelligente, j’adore comment tu écris , et ça le cancer ne peut pas te l’enlever. Courage! Je te soutiens à fond
    María José

  • ariel kynodontas says:

    Merci beaucoup pour ton soutien et tes paroles d’encouragement !

  • valerie says:

    Il faut avoir la positive attitude….
    Tu sais les mouches, elles viennent sur tout le monde, même sur moi, c’est le gout sucré qui les attirent…
    Cela fait du bien de te lire, tu as une superbe écriture d’ailleurs.
    Gros bisous
    Valérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *