Ariel Kynodontas

Fighting The Crab

logo instagram logo rss logo rss
haut de page
canine le 25 juillet 2018

Le kit pour une chimio parfaite !

Je ne me proclame pas experte en chimio ni en cancer, ni en quoi que ce soit d’ailleurs. Mais comme j’en suis à ma septième séance, je commence à être un peu rodée sur les quelques astuces pour mieux vivre ce moment souvent pénible.

 

Donc si vous aussi, vous avez un vilain crabe qui squatte votre corps, voilà ce qu’il vous faut amener sans fautes et ce dont vous pouvez vous passer :
– Tout d’abord, pas de chimio sans résultats d’analyse sanguine, donc avant de vous rendre à l’hôpital, veilliez bien à ce que votre oncologue ait reçu vos  résultats par fax, mail ou pigeon voyageur. Si vous doutez, imprimez-les ou amenez ceux que vous a donné le laboratoire. Cela vous évitera un aller-retour inutile à l’hôpital. Et la planète vous dira merci !
– Un(e) accompagnant(e), c’est peut-être pas la meilleure idée de monde de conduire directement après…
– Si comme moi, vous êtes douillet(te) et que vous n’aimez pas trop qu’on touche à votre chambre implantable de robot bionique, demandez à votre médecin traitant ou oncologue une ordonnance pour avoir des patchs anesthésiants à la lidocaïne. Il suffit de les poser sur la chambre environ une demi-heure avant la première injection.
– Votre dossier médical spécial cancer, ça peut servir.
– Vos anti-vomitifs prescris par votre oncologue, il y a peu de risque pour que vous retapissiez la chambre avec les corticoïdes que l’on vous injectera mais mieux vaut trop que pas assez. Ah, et si votre oncologue vous a prescris de l’Emend, n’oubliez jamais que celui-ci est votre ami, il est vraiment indispensable. Et aussi du paracétamol, le stress et certains produits peuvent donner des migraines.
– Un bouquin léger. Au début, j’aimais bien prendre des BD rigolotes comme celles de Lili Sohn. Maintenant, je peux lire quelques pages d’un roman (sans images ! Clap-clap).
-Si c’est l’été et que vous n’avez pas opté pour le casque réfrigérant sur le haut de votre tête : un éventail, une bouteille d’eau ainsi qu’un brumisateur. Surtout si, comme cerise sur le gâteau, vous avez des bouffées de chaleur. Ouais, c’est mieux de boire beaucoup pendant et après la séance. Si, vous avez opté pour le casque ou les moufles réfrigérantes ou que c’est l’hiver polaire : un plaid et une bouteille d’eau, ou mieux : un thermos rempli de thé (éviter de prendre votre pref’ du monde entier, vous risquez peut-être d’en être dégouté) ou de café. Histoire de s’mettre bien, il manque plus que le petit feu de cheminée.
– Besoin futile mais utile pour faire passer le temps un peu plus vite : votre portable (bah ouais, à l’hôpital, on attend, beaucoup). Pour envoyer des textos à votre mémé ou pour partager vos plus belles photos de cancéreuse/x sur les internets. Et chargé à bloc, c’est mieux.
– Quand j’étais dans une chambre avec d’autres personnes, j’ai vu des gens faire des mots croisés, sudoku ou lire le journal. Si c’est votre kiffe, faites vous plaisir. Sauf si vous lisez Valeurs Actuelles (je ne peux rien pour vous), personne ne viendra vous dire quoi que ce soit, vous avez un cancer après tout !
– Inutile d’amener de la nourriture, la plupart des hôpitaux en propose automatiquement. Et en plus, si vous avez un petit creux, vous pourrez vous baffrer gratos, c’est pas cool ça ?

Pensez à bien vous vernir les ongles.  Si vous êtes un homme et que vous ne souhaitez pas avoir une manucure bleu paillette, triste décision, mais sachez qu’il existe des vernis transparent exprès pour vos petits doigts de malade à acheter en parapharmacie.
Si vous aimez les ongles qui pètent, la règle est : deux couches de base de silicium et deux couches de vernis foncé, sur les mains et les pieds, la veille ou le jour même de la chimio. Personnellement, je fais pas mes ongles de petons toutes les semaines, j’ai trop la flemme.

Voilà, je pense que je n’ai rien oublié.
Si vous faites parti de la Komunauté (youknowwhatimean), et que vous avez d’autres trucs, choses et bidules à ajouter, allez-y de bon cœur et écrivez un commentaire, ce blog est fait pour ça !

les commentaires les plus récents sont en bas de page

8 commentaires

  • Florence Le Guen says:

    Énorme talent belle!!
    J’adore ton style écrit et le pas écrit aussi 😁
    Bisoussss

  • Laurence says:

    Bonjour Ariel,

    Je vous ai découverte hier, je ne suis pas malade mais je vous trouve exceptionnelle, quelle magnifique talent de conteuse, vous savez expliquer, dédramatiser les situations.

    Merci d’être aussi vraie

  • ariel kynodontas says:

    Merci pour ces jolis compliments Laurence.
    Je vous souhaite une très belle soirée

  • Bonjour !
    J’ai découvert ton blog grâce au lien que tu as partagé sur le forum de Mademoiselle. J’aime beaucoup la légèreté de ton article et ton humour. Je te souhaite bon courage pour ton/tes traitement(s) et je t’offre un bon coup (de poing, de pied, ce que tu veux !) à ta maladie pour la faire partir !

  • Liz says:

    Hello,

    Je viens de tomber sur ton blog et j’adore la manière dont tu écris tes posts. Je te souhaite beaucoup de courage dans ton combat. En tous cas, tu as un vrai talent, une manière de dédramatiser sans minimiser, bravo, bravo, bravo.

  • ariel kynodontas says:

    Merci beaucoup Liz, ton message me va droit au cœur !
    J’espère à très vite !

  • valerie aron says:

    Bonjour Ariel,
    Merci pour tes précieux conseils.
    Bisous, Val

  • DEMURIEZ Annie says:

    J’adore ton humour et ta façon de raconter !
    Bon courage (mais on voit que tu n’en manques pas) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *