Ariel Kynodontas

Fighting The Crab

logo instagram logo rss logo rss
haut de page
canine le 27 juin 2018

Quatrième chimio, Jour 1.

Hey, mais vous êtes où les effets secondaires sérieux… ?

 

Bon, je fais un peu ma dure à cuire là parce que je ressens tout de même un mélange très étrange actuellement, qui est d’être très énervée à cause de la Cortisone et un peu kaput, probablement en partie parce que je n’ai pas beaucoup dormi durant ces trois derniers jours.

 

Pour le moment, je n’ai pas de nausée. Et aucun fourmillement n’a l’air motivé à pointer le bout de son nez. Je ne suis pas dans une forme olympique, c’est clair, mais franchement ça va. Il faut dire que cette fois-ci, j’ai fait les choses un peu différemment. C’est ça qui est bien avec les chimios, à chacune tu peux essayer des nouveaux trucs, savoir ce qui te va ou pas… Comme dans un magasin de fringues un peu ! Non, je déconne. C’est tout pourri et je préférais être à la plage avec ma fille, le cul dans la flotte.

 

Tout d’abord, mon oncologue m’a appris que je prenais depuis le début des cures un antivomitif qui m’avait été prescrit pour les 12 prochaines autres. Du coup maintenant, j’en ai d’autres réellement adaptés à ce type de chimio. Si je lisais ce qui est marqué sur les ordonnances aussi…
Bon et puis, aujourd’hui, pour la première fois, je suis allé dans une chambre avec d’autres cancéreux. Yep, j’avais un peu les boules au début… Mais c’est surtout l’odeur de l’hôpital qui pue la mort et les antiseptiques qui était le plus désagréable.
Ensuite, passé le vilain produit rouge (avec lequel il ne faut pas bouger sinon ça vous brûle à l’intérieur -> fun !), j’ai eu le droit de me rendre dans ‘le coin des patients’ : ça sentait fort le café et je pouvais manger. Comme je suis sûre que vous trépignez d’impatience de savoir ce que j’ai mangé ce midi, je vais vous le dire : des chips Brets, du fromage, avec du pain et avec du beurre. Hé ouais ma gueule, on ne change pas une équipe qui gagne !
Après, j’ai fait un petit peu de marche puisque je suis allée dans un centre commercial… Je sais, ça ne compte pas comme du sport et puis j’ai vite regretté quand j’ai commencé à avoir des sueurs froides à l’intérieur du Pimkie (un magasin de pouf, je sais). La sortie la plus proche était quand même loin, j’avais peur d’avoir soudainement des nausées et de devoir être obligée de gerber sur toutes ces fringues kaki. Mince…
Et surtout, ce qui change des autres fois, c’est qu’il fait beau. Et que donc, j’ai été une bonne partie de l’après-midi dehors, à l’ombre, dans ma chaise longue, avec un brumisateur à proximité. J’ai l’impression que la brise qui caresse mon visage (quoi, j’suis trop cucul là ?) me fait un bien fou. Ahahah.

 

19h46 : rien à déclarer. Un appétit d’ogre, deux p’tites siestes, puis une grosse nuit et roule ma poule !

les commentaires les plus récents sont en bas de page

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *