Ariel Kynodontas

Fighting The Crab

logo instagram logo rss logo rss
haut de page
canine le 8 septembre 2019

Tartare et Béarnaise.

6-9-19, Seule la veille de cette probable microbiopsie, j’angoisse un peu de ne pas savoir à quelle sauce je vais être mangée.
Je cherche à passer le temps, qu’il s’écoule vite et avec le moins de questionnements sans réponses possibles. Je regarde ‘Stranger Things’, j’essaie de me raccrocher tant bien que mal au train de vie normale d’une jeune femme de 30 ans. Je sais que rien ne sera jamais plus comme avant, lorsque je me sentais invincible.

 

8-9-19, comme prévu, j’ai passé une bonne partie de l’après-midi à l’hôpital. Après avoir attendu une cinquantaine de minutes torse-nu dans la salle où a lieu les échographies et les biopsies, la radiologue pointe le bout de son nez. Je la reconnais, elle m’avait fait mon écho post-opératoire. L’examen commence, elle passe et repasse sur l’endroit concerné. Elle sort, rerentre, ressort et rererentre. Elle fait venir une de ses collègues, elle aussi je la reconnais, c’est elle qui avait positionné un fil sur mon sein en veste en jean le matin de mon opération. Elles se disent que ce n’est sûrement rien mais comme je suis là, autant la faire cette biopsie ‘pour être sûre’. Elle a prélevé dans cinq ou six lésions, elle m’en a parlé comme d’un chapelet. Cette image m’a toujours plus ou moins dégouté, allez comprendre pourquoi…
Je vous passe les ‘clac’ sans prévenir et l’agitation sans scrupule de cette énorme aiguille devant mon nez sans penser une seconde que ça pouvait me faire flipper. En même temps, j’ai déjà tellement vécu et survécu, qu’est-ce que c’est qu’une banale microbiopsie…
La gynécologue qui me suit et qui m’a opéré me donnera les résultats dans dix jours, le lundi 16 exactement. Il fallait que je la voie dans un mois de toute manière, pour la visite de contrôle (tous les six mois, j’aurai un rendez-vous en alternance avec la gynéco / l’onco).
Je ne flippe pas. J’ai déjà tellement à penser.

 

 

D.I.G.R.E.S.S.I.O.N

 

 

J’ai décidé d’aller bien.
Et par conséquences, de couper les ponts avec mon ancienne vie qui avait pour seul effet d’entretenir cette (auto-)flagellation (auto-)destructrice qui happe ma vie depuis une quinzaine d’années.
Donc, ceux qui veulent avoir de mes nouvelles, vous pouvez en prendre ici, et même m’écrire. Vous connaissez l’adresse, cela fait un an et demi que ce site existe. Et ceux qui ne veulent m’envoyer que du poison, des jugements, des mots assassins… vous pouvez bien aller vous faire foutre, je ne veux plus de vous dans ma vie en fait. Vous appartenez au passé.
Et, tout le monde a des secrets sur et pour tout le monde. Vous n’êtes pas meilleur(e.s) ou plus mauvais(e.s) que moi.
Oui, j’ai fait un tas d’erreurs, j’ai créé mes problèmes par manque d’attention, à cause de mon absence de confiance en moi et parce que je ne me suis jamais aimé.
Oui, j’ai trompé, menti, trahi.
J’ai payé et je paie encore tous les jours les conséquences de mes choix et de mes actes. Je n’ai pas besoin d’une police du jugement quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle pour me rappeler à quel point je suis une mauvaise personne. Je le sais.
Mais j’aspire à une vie meilleure, entourée de personnes que j’aime et qui m’aiment, pour ce que je suis. Parce que bien au fond, je sais que j’ai encore de belles choses à apporter, à partager.
Je mène à bien mes projets professionnels tout doucement, pas-à-pas, pour ne pas être surchargée de travail et ne pas repèter les plombs à coups de pression, d’angoisses et de mauvais stress. Je vois une psychologue, je lis des livres de développement personnel, je fais du sport et je (re)prends goût aux plaisirs simples. J’essaie de ne pas plus sombrer dans la dépression et j’ai un peu moins envie de mourir depuis quelques jours.
Ceux qui me connaissent pour de vrai savent ce par quoi je suis passée, je n’ai que trente ans mais j’ai pourtant vécu plus de choses que la plupart des gens de mon âge voire, des gens tout court.

J’ai déjà dit ça une dizaine de fois. Oui mais, maintenant
je ne traîne plus mes boulets du passé,

je suis prête.

les commentaires les plus récents sont en bas de page

4 commentaires

  • Noyale Le Moullac says:

    Fiches toi de çà et voit grand ! Je pense que tu es sur la bonne voie .Prends soin de toi .

    Amicales pensées

  • Val says:

    Penser à l avenir, à toi, vis pour toi et ceux qui te sont chers. Ce que chacun vit est différent, chacun vit comme il entend, chaque vecu est unique, il ne devrait pas y avoir de jugement. Personne n est parfait. Il n’ y a que la bienveillance et l amour qui compte.

  • Fennec says:

    Bonjour Arielle, j’ai le même âge que toi et j’ai eu mon premier rendez-vous sur Lorient l’année dernière, je suis à présent suivie sur Brest. J’ai trouvé ton blog pendant mon traitement et je me tiens au courant de ton parcours, de tes coups de gueule et ta façon d’écrire qui me touchent. Je t’offrirai avec grand plaisir un verre si nous nous croisions. Il y a un moment où le mantra m’enfousm’entape est le plus précieux pour prendre soin de soi… mais pas toujours facile, sauf quand se préserver devient une urgence absolue. Toi que je ne connais qu’à travers ce blog, je pense et je penserai particulièrement à toi pour la suite de ces deux semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *