Ariel Kynodontas

Fighting The Crab

canine

Mon crabe, le triple négatif.

Peinture : ‘Trois Bretonnes en discussion devant La Chapelle de La Croix à Concarneau’, Seligmann.   Ce n’est qu’au rendez-vous pour ma quatrième séance de chimio que je me suis réveillée et ai demandé à mon oncologue : « hey mais en fait, c’est quel type de cancer que j’ai ? ». Elle avait l’air surprise par ma question, et moi, j’avais un peu honte de la poser aussi tardivement, après autant de séances et de souffrance. Elle m’a répondu que j’avais un cancer triple négatif, et sur le moment, je ne lui ai pas demandé ce que cela signifiait, ‘triple négatif’... Voir l'article

canine

La différence est-elle réellement une chance ?

Vous avez quatre heures.   Photo : Clémentine Delait, ‘La Femme à barbe’.   Ma Doue, que je suis tiraillée à longueur de jours et de semaines, à longueur de mois et d’années. Le besoin de m’affirmer comme différente, chauve, malade, donc pas ‘comme tout le monde’ me tire sauvagement le bras, avec le souhait non dissimulé de me donner le pouvoir de m’assumer avec fierté. Le malaise d’être différente, de ne plus vraiment pouvoir vivre comme une nana de 29 ans, de sortir du lot et, d’être malgré moi remarquée, m’agrippe le bras avec force, me faisant regretter mes... Voir l'article

canine

Chemospiration : The Fireman dans ‘Twin Peaks’.

Il y a des sujets et des créations qui inspirent, peu importe l’heure qu’il est, l’état de fatigue ou du moral, et des personnes autour de vous.
Pour moi, ‘Twin Peaks’ est plus qu’une simple série. L’univers qui gravite autour me faire penser que c’est une œuvre d’art à part entière.
L’année dernière, j’ai visionné pour la deuxième fois les saisons 1 et 2, avant que la saison 3 ne sorte, histoire de me remettre dans le bain… Et 26 ans après, David Lynch pense toujours à tout.
Je suis retombée amoureuse de cette série, la fameuse phrase « fire walk with me » me trottant dans la tête des jours durant.
Les personnages sont terriblement attachants, chacun est tellement unique et tient son rôle à la perfection pour construire cet univers si particulier -et psyché- de la série.

 

À Twin Peaks, rien n’est statué, rien n’est sûr et les caractères sont en constante évolution. Au fur et à mesure des épisodes, le meurtre de Laura Palmer tient le rôle de fil conducteur, de base, voire de prétexte pour amener une science fiction, pour évoquer et traiter des sujets plus sensibles comme la façon dont sont vues et considérées les femmes dans notre société occidentale, le rôle de l’argent (…), le sordide et le bizarre sont également introduits grâce à des figures au physique et à la personnalité particulière. Les longueurs et silences tellement présents, tels des personnages à part entière, nous ramènent à une certaine réalité entre chaque délire et construction mentale sortis tout droit de la tête d’un Monsieur Lynch très habile.
Le rôle du Fireman/Giant est aussi ambigüe que celui du célébrissime Dale Cooper, faisant douter les spectateurs, ne savant plus trop où se situer dans le réel et les fantasmes du réalisateur.
David Lynch, ce terrible génie, par son extrême soucis du détail semble capable de renouveler chaque épisode à l’infini.

canine

La région mammaire gauche.

Je suis allongée sur mon lit, torse-nu, et pensive, je regarde mon corps. Cette enveloppe que je reconnais mienne mais qui a changé depuis le début des traitements. Je ne la vois plus de la même manière, probablement parce que je ne l’observe pas avec des yeux totalement bienveillants. Ce corps ne m’appartient plus complètement, il est comme un prêt qu’on m’a fait, d’autres me permettent de vivre encore avec mais, je ne sais pas pendant combien de temps. Lorsque je me regarde dans la glace, seule, je suis mal à l’aise, j’ose à peine poser les yeux sur moi,... Voir l'article

canine

L’île aux merveilles.

Photo : Le paradis gris et nuancé de Port-Lay, photo de Valérie Hache. Tu passes devant l’hôpital déprécié. Tu te diriges vers la gare maritime. Tu prends ton billet. Tu montes à bord du bateau et tu laisses tous tes problèmes sur le continent. Tu vis normalement, tu marches beaucoup, tu te couches tard car tu sors un peu. Tu profites de la vue, tu tentes de prendre des photos mentales de chaque parcelle de caillou sur lesquelles tu poses tes yeux. D’ailleurs, tu as rarement observé avec autant d’intensité, tu veux te souvenir et ne jamais oublier cette sensation,... Voir l'article

canine

Sale.

Comme l’indique le titre de cet article, je vais parler d’un truc un peu dégueu’, cracra et peu ragoûtant : LES ODEURS (CORPORELLES). Miam. Je tiens tout d’abord à vous expliquer comment m’est venue l’idée de ce merveilleux article qui, je l’espère, vous titillera allègrement les narines. Hier soir, après ma quatrième chimio, je me suis rendue compte que j’avais développé un espèce de rituel consistant à changer une à deux fois mes vêtements en revenant de l’hosto, le jour du traitement. Je me sens souillée, j’ai l’impression de sentir tous les produits injectés, je les transpire par tous les... Voir l'article

canine

Panique chaotique.

Photo : Contraste. Mon remède anti-déprime : Groix et les chansons de Boby Lapointe.     Le mardi, c’est chimiothérapie. Je suis toujours accompagnée d’un(e) proche lorsque je vais à l’hôpital. J’ai sûrement tort, parfois je me trouve même un peu égoïste mais, je n’imagine pas aller faire mes chimios en taxi-ambulance, seule et triste comme une pierre. Et j’imagine le vide que cela représenterait si je n’avais personne à chercher en sortant perfusée de ma chambre, en attendant que le produit se répande dans tout mon corps.   Devant l’hôpital, nous attendait un Sourire sur pattes si cher à... Voir l'article

canine

Chemospiration : notre Yoyo nationale, Yolande Moreau.

Yolande… La femme du cinéma français que j’admire le plus.
Yolande… Nous ne pouvons pas nous tromper en nous plongeant dans ses yeux, cette super nana est bonne et généreuse.

 

Mais pourquoi la rigolote Yoyo me direz vous, elle n’est pourtant pas chauve !
Pas chauve non, mais elle s’est battue contre le cancer du sein en 2010.
Et même sans cancer, elle mérite une place n’importe où.

 

Qui dit Yolande, dit ‘Les Deschiens’ (avec François Morel <3), je les ai découvert sur le tard mais quel bonheur et quelle grosse rigolade de retrouver certains traits de personnages locaux de ma campagne profonde. J’adore le sketch sur les mémoires de Poulidor, il marche toujours aussi bien. Mes parents étaient coureurs cyclistes (oui, quand on me connait, ça ne se voit pas), alors cet extrait me fait particulièrement rire.

 

Je l’ai aimé si fort dans ‘Louise-Michel’ (forcément), je l’ai adoré dans ‘Séraphine’, ‘Mammuth’, ‘Joséphine’, ‘Bienvenue chez les Rozes’, ‘Le Grand soir’, ‘Neuf mois ferme’ (Dupontel <3), ‘Une Vieille maitresse’ (Asia Argento <3), ‘Dans la maison’ (Ozon <3)…
En 2011, je suis allée au cinéma seule (j’adore !) voir ‘Où va la nuit’ et j’ai pleuré comme une madeleine pendant toute la projection. Je suis tombée amoureuse de cette actrice et réalisatrice exceptionnelle, à cet instant précis.
.

En octobre dernier, j’ai eu l’immense chance d’assister à une des représentations de son spectacle avec Christian Olivier (des Têtes Raides) à La Rochelle. Ils reprennent et interprètent des textes de Prévert, c’était, sans surprise magnifique. J’en garde un merveilleux souvenir.

En 2016, Yolande sort un documentaire sur la jungle de Calais, ‘Nulle part en France‘, elle tente de sensibiliser au sort des réfugiés, à leur condition de vie et avec conviction, elle essaie de faire bouger les choses.

 

Tout ça pour dire, Yoyo, merci pour tout.
Et si par grand miracle du Saint-Esprit des cancéreux, Yolande, si un jour tu me lis, moi c’est Ma Y Lisse.

 

 

P.S. : un dernier pour la route… Pour nous t’étais mort !

canine

Le kit pour une chimio parfaite !

Je ne me proclame pas experte en chimio ni en cancer, ni en quoi que ce soit d’ailleurs. Mais comme j’en suis à ma septième séance, je commence à être un peu rodée sur les quelques astuces pour mieux vivre ce moment souvent pénible.   Donc si vous aussi, vous avez un vilain crabe qui squatte votre corps, voilà ce qu’il vous faut amener sans fautes et ce dont vous pouvez vous passer : – Tout d’abord, pas de chimio sans résultats d’analyse sanguine, donc avant de vous rendre à l’hôpital, veilliez bien à ce que votre oncologue ait reçu... Voir l'article

canine

La fatigue physique. La fatigue mentale.

Photo : la vue de mon spot sur le canap’ (dont je bouge rarement mes fesses).   Séparément.   Avez-vous déjà eu cette impression ? Cette impression que votre enveloppe corporelle est complètement détachée et mène sa propre existence de corps fatigué sans tenir compte de son allié de toujours : votre tête. Cette impression que votre moi intérieur ne dicte plus à vos muscles ce qu’ils doivent faire, comme si chacun vivait sa vie, séparément.   Encore droguée par les médicaments injectés pour me soigner, la fatigue mentale prend le dessus sur le reste de mon être. J’ai du... Voir l'article