Ariel Kynodontas

Fighting The Crab

logo instagram logo rss logo rss
haut de page
canine

Le weekend ?! Connais pas.

Ah ! La magie des « médicaments » ! Et surtout, leur pouvoir d’arrêter le temps, de faire dormir et gerber, et surtout de donner à absolument tout, un sale goût de papier pré-mâché. Oui, j’ai passé un weekend de merde. Ou plutôt : un weekend inutile. C’est pire ! J’avais hâte qu’il se termine.   Petit résumé très bref : samedi, j’ai dormi, une infirmière est passée pour me piquer (pour remonter les globules blablabla) et j’ai eu envie de lâcher une grosse galette à chaque fois que quelque chose me rappelait la journée où j’ai faite ma chimio. Burp. Dimanche... Voir l'article

canine

Chemospiration : Sinéad O’Connor

Elle est une inspiration tout court, c’est une femme forte et pleine de courage. Sa chanson la plus connue : Nothing compares 2U. Merci Sinéad !   3+

canine

Jour 3 : grosse fatigue, nausées, mal de tête et moral dans les chaussettes (et temps de merde !)

Quelqu’un m’a demandé le weekend dernier si j’allais guérir, si j’allais m’en sortir. J’avoue que ma première réaction a été de trouver sa question maladroite : qu’est-ce que j’en sais ?! Je lui ai répondu que je ne savais pas… je ne sais pas si je vais m’en sortir, je ne sais pas à quel point ou si je serais changée si je guéris. Je ne peux être sûre de rien, je me sens plus proche de la mort qu’avant la maladie, c’est évident. Quand on me pose ce genre de question, est-ce que je suis censée répondre ce que... Voir l'article

canine

Jour 2 : fatiguée et barbouillée.

Le Jour-J, après m’être confortablement installée et m’être faite piquer dans la chambre implantable (beurk, je ne m’y ferai jamais…), les infirmières m’injectent en perfusion quatre poches : un anti-vomitif (encore un, une heure avant le début de la chimio je prends un cachet d’Emend, ça coûte la peau du cul – mais heureusement maintenant c’est remboursé par la sécu – et c’est plutôt très efficace, le temps que ça dure), un autre anti-vomitif avec de la cortisone (qui énerve, peut rendre rouge et faire gonfler comme un ballon), le fameux liquide qui fait faire pipi tout rouge : l’Épirubicine,... Voir l'article

canine

Deuxième chimio, avec de la nourriture dans le ventre.

Avant l’injection : Dans une heure je pars pour l’hôpital où je vais revoir mon oncologue puis recevoir ma deuxième « dose » de chimio. J’ai presque l’impression d’aller à l’abattoir (le comble pour une végétarienne ?!). Je vais autant vers l’inconnu que la première fois car je ne sais pas comment va réagir mon corps. Il y a trois semaines, j’avais décidé de jeûner. J’avais lu pas mal de trucs sur le jeûne pendant la chimiothérapie et pour moi, c’était une évidence que je devais essayer puisque j’étais tellement flippée et que je n’avais rien à perdre, c’était mon seul espoir... Voir l'article

canine

Chemospiration : Krist Novoselic de Nirvana

Déjà parce que c’est un super mec et aussi parce qu’il était le bassiste d’un des groupes qui m’a le plus inspirée et m’a donnée envie de faire de la musique (pendant de trop courtes périodes). C’est avec Nirvana que j’ai découvert le grunge (comme beaucoup, j’imagine) et donc le mouvement Riot Grrrl. Donc indirectement, je suis devenue féministe grâce à Nirvana. Thx guys. 2+

canine

De la difficulté d’être une jeune femme chauve.

Il est probable que j’assume un jour de sortir dans un endroit où je ne connais personne sans foulard, mon crâne à découvert. Aujourd’hui c’est beaucoup trop tôt. Je ne me suis pas faite peur en me voyant dans le miroir, c’est déjà un grand pas. Avant, je ne m’étais jamais posée la question de savoir quelle forme avait mon crâne, est-ce qu’il est joli, plat ou bosselé. Réponse : il est plutôt harmonieux avec deux cicatrices qui datent de l’époque où je courrais encore en chaussettes comme une dératée dans la maison de mes parents.   J’ai de sérieuses... Voir l'article

canine

Chemospiration : Cara Delavingne

Je n’ai pas d’avis sur elle mais elle est plutôt très jolie et elle a des gros sourcils comme moi (enfin même plus que moi) donc il ne m’en faut pas plus ! 2+

canine

Résiste, prouve que tu existes, cherche ton bonheur partout, va, refuse ce monde.

  Égoïste comme je suis, j’aimerais que la vie de chacun soit changée, comme elle l’est pour moi. Naïvement et à peine inconsciemment, j’aimerais que le monde s’arrête de tourner le temps que je guérisse et que le plus proche soit solidaire.   Ressentis de LA soirée de l’année en étant malade : je tremblais en arrivant, j’étais stressée et gênée. Je me suis sentie « à côté ». Est-ce que j’étais vraiment à ma place ? Peut-on réellement faire ce qu’on veut, quand on peut, en ayant un cancer ? La réaction des autres peut dissuader. Ce n’est pas hyper facile... Voir l'article