Ariel Kynodontas

Fighting The Crab

logo instagram logo rss logo rss
haut de page
canine

Sale.

Comme l’indique le titre de cet article, je vais parler d’un truc un peu dégueu’, cracra et peu ragoûtant : LES ODEURS (CORPORELLES). Miam. Je tiens tout d’abord à vous expliquer comment m’est venue l’idée de ce merveilleux article qui, je l’espère, vous titillera allègrement les narines. Hier soir, après ma quatrième chimio, je me suis rendue compte que j’avais développé un espèce de rituel consistant à changer une à deux fois mes vêtements en revenant de l’hosto, le jour du traitement. Je me sens souillée, j’ai l’impression de sentir tous les produits injectés, je les transpire par tous les... Voir l'article

canine

Panique chaotique.

Photo : Contraste. Mon remède anti-déprime : Groix et les chansons de Boby Lapointe.     Le mardi, c’est chimiothérapie. Je suis toujours accompagnée d’un(e) proche lorsque je vais à l’hôpital. J’ai sûrement tort, parfois je me trouve même un peu égoïste mais, je n’imagine pas aller faire mes chimios en taxi-ambulance, seule et triste comme une pierre. Et j’imagine le vide que cela représenterait si je n’avais personne à chercher en sortant perfusée de ma chambre, en attendant que le produit se répande dans tout mon corps.   Devant l’hôpital, nous attendait un Sourire sur pattes si cher à... Voir l'article

canine

Chemospiration : notre Yoyo nationale, Yolande Moreau.

Yolande… La femme du cinéma français que j’admire le plus. Yolande… Nous ne pouvons pas nous tromper en nous plongeant dans ses yeux, cette super nana est bonne et généreuse.   Mais pourquoi la rigolote Yoyo me direz vous, elle n’est pourtant pas chauve ! Pas chauve non, mais elle s’est battue contre le cancer du sein en 2010. Et même sans cancer, elle mérite une place n’importe où.   Qui dit Yolande, dit ‘Les Deschiens’ (avec François Morel <3), je les ai découvert sur le tard mais quel bonheur et quelle grosse rigolade de retrouver certains traits de personnages... Voir l'article

canine

Le kit pour une chimio parfaite !

Je ne me proclame pas experte en chimio ni en cancer, ni en quoi que ce soit d’ailleurs. Mais comme j’en suis à ma septième séance, je commence à être un peu rodée sur les quelques astuces pour mieux vivre ce moment souvent pénible.   Donc si vous aussi, vous avez un vilain crabe qui squatte votre corps, voilà ce qu’il vous faut amener sans fautes et ce dont vous pouvez vous passer : – Tout d’abord, pas de chimio sans résultats d’analyse sanguine, donc avant de vous rendre à l’hôpital, veilliez bien à ce que votre oncologue ait reçu... Voir l'article

canine

La fatigue physique. La fatigue mentale.

Photo : la vue de mon spot sur le canap’ (dont je bouge rarement mes fesses).   Séparément.   Avez-vous déjà eu cette impression ? Cette impression que votre enveloppe corporelle est complètement détachée et mène sa propre existence de corps fatigué sans tenir compte de son allié de toujours : votre tête. Cette impression que votre moi intérieur ne dicte plus à vos muscles ce qu’ils doivent faire, comme si chacun vivait sa vie, séparément.   Encore droguée par les médicaments injectés pour me soigner, la fatigue mentale prend le dessus sur le reste de mon être. J’ai du... Voir l'article

canine

Ce corps, mon corps.

Photo : Mon album vintage. Si jamais c’est votre trombine ci-dessus, par pitié, contactez-moi, je me suis demandée jusqu’à mes 12 ans qui vous étiez.   L’autre jour, j’ai eu la vraie bonne idée de faire un album photo pour ma fille. Je me souviens à quel point j’adorais feuilleter le mien quand j’étais petite, il était peuplé de tendres souvenirs, je retrouvais dedans les événements marquants de ma courte vie, les photos de mon cher frère et de mon amour de sœur.   Pour Blondie, j’ai donc fait un gros tri dans les centaines de photos qui ont été... Voir l'article

canine

‘C’est le cancer qui se soigne le mieux.’

Photo : ‘Trainspotting’…   Long blabla agacé : Alors, le cancer est presque bagatelle ? Après tout, de quoi est-ce que je me plains, c’est un peu comme une grippe ou une grosse chiasse ?! Scoop numéro 1 : Non.   Ceux qui déblatèrent machinalement ces niaiseries n’ont jamais été grièvement malade, clairement. C’est presque malpolie de ressortir à quelqu’un qui vient d’apprendre qu’elle fait partie du club des cancéreux ou, qui est déjà malade depuis un moment, cette banalité difficilement tolérable et que l’on entend partout. Bien sûr, tout dépend qui le dit et comment c’est dit, évidemment, ne... Voir l'article

canine

La parenthèse enchantée rochelaise.

Mardi dernier, j’ai commencé une nouvelle série de chimios et je n’ai pas eu d’effets secondaires. Et ça, c’est le top du top (je ne m’emballe pas trop parce que la rumeur dit que le pire est l’énorme fatigue qui s’accumule au fil des séances). Par contre, ce qui commence à légèrement me gêner ce sont les trous de mémoire, la perte de souvenirs à court terme, ainsi que la chute de mes cils et sourcils. Donc, revenons à nos moutons : après mon passage à l’hôpital (3h30, tout de même…) et, comme j’aime vivre dangereusement, j’ai taillé la route... Voir l'article

canine

Suis-je bien une femme maintenant ?

Photo : Vimala Pons, une femme avec des cheveux et le regard plein.     Voici l’étendu des dégâts lorsque mon moral est au ras des pâquerettes :   Les médicaments font de moi un être asexué, je suis devenue apathique, vide et las. Lorsque je me regarde dans la glace et je sais que je ressemble à une femme parce que je porte du maquillage, des bijoux, des foulards de couleurs, des robes : la parfaite panoplie dite féminine. Mais qui suis-je à l’intérieur ? Mon regard manque parfois de pétillant et je le trouve creux. Désormais, j’ai une... Voir l'article

canine

C’est top, la vie sans culotte !

Photo : Paul Poiret.   Si vous avez suivi les mésaventures de mon popotin, sachez qu’il va mieux, en partie parce que je vis depuis plusieurs jours sans culotte. Je tiens à préciser que je mets UNIQUEMENT des robes longues, je ne suis pas Paris Hilton hein, faut pas déconner.   J’étais déjà convaincue de la pression sociale qu’est le port du soutien-gorge et de la liberté que nous les femmes, pouvons ressentir en laissant tomber ceux-ci. Je ne juge pas celles qui en portent, même la nuit, je m’en tape le coquillard, chacune ses miches. « But I’m free to... Voir l'article